Egalité

Femmes/ Hommes

Depuis 2019, les entreprises sont invitées à mesurer leur performance en matière d’égalité professionnelle
et à publier le résultat de leur « index égalité Femmes Hommes » sur leur site Internet.
Cet index, exprimé par une note sur 100 avec un minimum admissible fixé par le gouvernement de 75 points,
est composé de cinq indicateurs traitants :


1. Des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes
2. Des proportions de femmes et d’hommes augmentés
3. Des proportions de femmes et d’hommes promus
4. Du pourcentage de femmes augmentées à leur retour de congé maternité
5. Du nombre de femmes et d’hommes parmi les 10 plus hautes rémunérations de la société

 

Pour l’année 2021, Brézillon a atteint le score de 79 sur 100.
Ce résultat se décompose de la manière suivante :
        - Indicateur 1 : 29/40
        - Indicateur 2 : 20/20
        - Indicateur 3 : 15/15
        - Indicateur 4 : 15/15
        - Indicateur 5 : 0/10

 

Nous sommes déterminés à l’améliorer en orientant notamment nos actions sur le thème de la mixité des métiers dans certaines filières et de l’accès des femmes aux plus hauts niveaux de responsabilité, et donc de rémunération, dans nos entreprises.


Nous sommes convaincus que la mixité est un levier de performance et d’attractivité puissant.
Il est de notre responsabilité de continuer à promouvoir les métiers de la construction auprès des femmes, notamment dans les écoles, d’aider nos collaboratrices à s’épanouir au sein de Brézillon et dans le Groupe et leur permettre de réaliser des parcours professionnels ambitieux.

Les objectifs de progression et les actions associées sont définis dans le cadre de l’Accord Ambition Mixité et s’articulent autour des axes suivants : rémunérations/promotions/formations/recrutement relations écoles/parentalité. Pour l’ensemble des indicateurs de l’index dont la note maximale n’a pas été atteinte, la cible est la note maximale. Le suivi de ces objectifs de progression et des actions sera réalisé dans le cadre des échanges avec les partenaires sociaux et plus précisément lors de la Commission égalité professionnelle et du CSE.